© 2011 by Principality of Aigues-Mortes. 

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Découvrez

l'improbable et rocambolesque micronation du sud de la France qui stimule la citoyenneté alternative et complémentaire.

Le drapeau de la Principauté sur la Place Saint-Louis

Contactez-nous

LAISSEZ-NOUS NOUS PRÉSENTER :

Née pour être une parodie de Monaco à la sauce camarguaise, la Principauté d'Aigues-Mortes a suscité un véritable élan populaire et fédérateur dans le village pour devenir une communauté citoyenne alternative et complémentaire. 

Elle crée sa propre association LOUPAM pour soutenir et promouvoir la cité et les initiatives locales avec son style décalé.

La Principauté s'inspire alors de Seborga, une micronation italienne qui a développé le tourisme dans sa commune grâce à son existence. Avec l'appui des artisans, des habitants et des commerçants du village, la Principauté crée sa garde princière, sa radio-télévision et sa presse nationale. Aujourd'hui, elle lance sa propre monnaie locale pour soutenir le commerce et l'artisanat local avec le soutien moral de la municipalité. 

Dans le domaine culturel et social, la Principauté réalise plusieurs événementiels permettant aux artisans locaux d'illustrer leurs talents. Le plus connu étant le Grand Bal princier du Godet d'Or où il se remet chaque année le Prix de Constance, un trophée dédié à une personne ayant réalisé une action significative pour la qualité de vie ou la renommée d'Aigues-Mortes. En juin 2016, la Principauté a soutenu et co-fondé le FIMCAM, un festival de musique classique international qui a présenté cinq Masterclass de Londres pour sa première édition. 

Autour d'un couple princier improbable mais très dévoué au développement socio-culturel et économique d'Aigues-Mortes, la principauté a peu à peu évolué pour devenir un pays de fantaisie certes, mais doté d'une véritable population. Elle est donc à juste titre devenue une micronation avec ses propres symboles identitaires qui allient tradition camarguaise et idées innovatrices pour le futur. 

La force de cette micronation, est de disposer d'une communauté importante de talents et de solliciter l'initiative citoyenne et la solidarité. La Principauté veut et entend ainsi jouer un rôle utile et social. Il s'agit d'être une force de proposition et non d'opposition. 

La collaboration avec les pouvoirs publics se fait avec pragmatisme et bonne intelligence. Contrairement à Seborga en Italie, la principauté aigues-mortaise n'a aucune intention souverainiste et n'existe que pour servir sa cité en créant davantage de solidarité et d'initiatives citoyennes que le couple princier et toute son équipe arrivent à stimuler. 

Être citoyen de la principauté c'est vouloir agir pour sa ville et ses concitoyens au lieu d'être en attente de ce que la commune peut faire pour chacun. Nous le faisons bien et avec humour en plus. 

Comme le dit si bien notre devise nationale :Voyez la vie en rosé !