L'histoire de la Principauté

21 Juin 2011

Naissance de la Principauté 

C'est lors d'une soirée arrosée au rosé, qu'une bande d'amis en viennent à discuter des mariages princiers qui faisaient l'actualité. De cette conversation somme toute banale, les convives en viennent à imaginer ce qu'Aigues-Mortes pourrait bien donner, si elle était une Principauté comme Monaco. De là, la créativité et l'humour se mêlent à la conversation pour finir en une déclaration solennelle pour la création de la Principauté d'Aigues-Mortes. Basé sur quel droit ? Sans doute le plus ancestral de tous puisqu'elle fut proclamée par la grâce de notre bon rosé. Ce fameux vin des sables dont notre cité est la capitale incontestée. 

Ce qui au départ était une boutade entre amis, reste à l'esprit d'Olivier Martinez et de Jean-Pierre Pichon, en recherche d'activité associative et solidaire dans une cité où ils étaient installés depuis peu. Ils élaborent ainsi le jeune projet, pour en faire un outil tout aussi ludique et décalé qu'utile et solidaire pour la ville. La Principauté en tant que pays où l'on voit la vie en rosé fait son chemin. Mais qui seraient le Prince et la Princesse d'Aigues-Mortes?

8 août 2011

Désignation du couple princier

La réponse à cette question se fit tout naturellement lors d'une seconde soirée, le 08 août 2011, alors qu'Olivier fêtait ses 40 ans. Les joyeux convives s'étaient tous déguisés pour l'occasion en stars des années 80. Olivier s'était grimé en Alexis Colby. Le rosé coule à flot et les convives finissent par décider de faire un tour de ville pour parader. La joyeuse bande commence sa procession malgré le mal aux pieds que peuvent procurer des chaussures à talons sur des pavés séculaires. C'est alors que lors de leur passage dans la Grand Rue, une fillette sur un balcon s'écria: "Vive la Princesse !" en apercevant cette Alexis Colby pourtant peu gracieuse sur ses talons. Éclats de rire général, et proclamation adoptée instantanément par tout le monde. La Principauté venait de trouver sa Princesse, pour le Prince, on désigne alors son ami Jean-Pierre que l'on sacre sur le champs : Prince Jean-Pierre IV Pourquoi IV  et pas 1er ? Parce que les convives trouvèrent plus judicieux de donner le numéro de la licence des bars au nouveau Prince du Pays du rosé plutôt que de faire comme ailleurs.

Olivier commence alors un long travail de présentation de la Principauté d'Aigues-Mortes aux commerçants de la ville. Il l'a imaginé comme un moyen ludique pour promouvoir la cité et les initiatives qui s'y développent, en utilisant son contexte décalé. Les commerçants adhèrent très vite à ce concept. On se met à imaginer des évènementiels princiers pour promouvoir le "Made in Aigues-Mortes".

6 février 2012

Présentation officielle du drapeau et des armoiries

La Principauté présente son site internet et étudie la création d'une association à but non lucratif - loi 1901 pour financer ses activités. Le site présente alors une première version de la Constitution de la Micronation qui a été modifiée plus tard pour intégrer les obligations de son association en accord avec le droit français.

7 avril 2012

Déclaration de l'association LOUPAM au journal officiel

La Principauté peut lever des fonds et organiser des activités sous forme associative pour répondre au cadre légal. Le premier projet est la réalisation d'un Grand Bal Princier pour mettre en avant le savoir-faire local.

 

7 mai 2012

Inauguration de la Cuvée Princière

Première sortie officielle et approbation de la population

392386_252056171563044_417861267_n.jpg

Le 7 mai 2012 est le jour test pour le nouveau couple princier, qui bien qu'ayant reçu un grand soutien des commerçants, reste à être accepté par les habitants de la ville. L'inauguration de la cuvée princière est la première sortie officielle et prend des airs de coup de Poker voire d'intronisation. Le Prince et la Princesse se voit acheminer sur la Place Saint-Louis, le coeur de la ville, en calèche et sous bonne escorte. Là, une place noire de monde les attend. Ni Jean-Pierre, ni Olivier ne s'attendaient à cela. Le bouche à oreille avait attiré un grand nombre de personnes, amusés de voir ce qui pourrait s'apparenter à un remake du mariage de Le Luron avec Coluche. La foule scande "Vive le Prince et vive la Princesse", une Princesse qui finira la tête dans la capote de la calèche au moment d'en descendre (Pour la petite histoire, l'incident fut causé par un mouvement inopiné du cheval). Un éclat de rire général retentit alors sur la place, faisant aussitôt de cette "Madame", leur improbable souveraine. Une fête improvisée sur la place fit suite à l'arrivée tonitruante du couple princier et au premier discours d'un Prince qui n'était vraiment pas très à l'aise pour parler en public.

Prochainement, la suite de notre histoire