L'histoire de la Principauté

21 Juin 2011

Naissance de la Principauté 

C'est lors d'une soirée arrosée au rosé, qu'une bande d'amis en viennent à discuter des mariages princiers qui faisaient l'actualité. De cette conversation somme toute banale, les convives en viennent à imaginer ce qu'Aigues-Mortes pourrait bien donner, si elle était une Principauté comme Monaco. De là, la créativité et l'humour se mêlent à la conversation pour finir en une déclaration solennelle pour la création de la Principauté d'Aigues-Mortes. Basé sur quel droit ? Sans doute le plus ancestral de tous puisqu'elle fut proclamée par la grâce de notre bon rosé. Ce fameux vin des sables dont notre cité est la capitale incontestée. 

Ce qui au départ était une boutade entre amis, reste à l'esprit d'Olivier Martinez et de Jean-Pierre Pichon, en recherche d'activité associative et solidaire dans une cité où ils étaient installés depuis peu. Ils élaborent ainsi le jeune projet, pour en faire un outil tout aussi ludique et décalé qu'utile et solidaire pour la ville. La Principauté en tant que pays où l'on voit la vie en rosé fait son chemin. Mais qui seraient le Prince et la Princesse d'Aigues-Mortes?

8 août 2011

Désignation du couple princier

La réponse à cette question se fit tout naturellement lors d'une seconde soirée, le 08 août 2011, alors qu'Olivier fêtait ses 40 ans. Les joyeux convives s'étaient tous déguisés pour l'occasion en stars des années 80. Olivier s'était grimé en Alexis Colby. Le rosé coule à flot et les convives finissent par décider de faire un tour de ville pour parader. La joyeuse bande commence sa procession malgré le mal aux pieds que peuvent procurer des chaussures à talons sur des pavés séculaires. C'est alors que lors de leur passage dans la Grand Rue, une fillette sur un balcon s'écria: "Vive la Princesse !" en apercevant cette Alexis Colby pourtant peu gracieuse sur ses talons. Éclats de rire général, et proclamation adoptée instantanément par tout le monde. La Principauté venait de trouver sa Princesse, pour le Prince, on désigne alors son ami Jean-Pierre que l'on sacre sur le champs : Prince Jean-Pierre IV Pourquoi IV  et pas 1er ? Parce que les convives trouvèrent plus judicieux de donner le numéro de la licence des bars au nouveau Prince du Pays du rosé plutôt que de faire comme ailleurs.

Olivier commence alors un long travail de présentation de la Principauté d'Aigues-Mortes aux commerçants de la ville. Il l'a imaginé comme un moyen ludique pour promouvoir la cité et les initiatives qui s'y développent, en utilisant son contexte décalé. Les commerçants adhèrent très vite à ce concept. On se met à imaginer des évènementiels princiers pour promouvoir le "Made in Aigues-Mortes". Cette première année, la Principauté compte 94 citoyens.

2012  

 

Le 7 mai 2012 est le jour test pour le nouveau couple princier, qui bien qu'ayant reçu un grand soutien des commerçants, reste à être accepté par les habitants de la ville. L'inauguration de la cuvée princière est la première sortie officielle et prend des airs de coup de Poker voire d'intronisation. Le Prince et la Princesse sont acheminés sur la Place Saint-Louis, le coeur de la ville, en calèche et sous bonne escorte. Là, une place noire de monde les attend. Ni Jean-Pierre IV, ni sa singulière Olivia-Eugénie ne s'attendaient à cela. Le bouche à oreille avait attiré un grand nombre de personnes, amusés de voir ce qui pourrait s'apparenter à un remake du mariage de Le Luron avec Coluche. La foule scande "Vive le Prince et vive la Princesse", une Princesse qui finira la tête dans la capote de la calèche au moment d'en descendre (Pour la petite histoire, l'incident fut causé par un mouvement inopiné du cheval). Un éclat de rire général retentit alors sur la place, faisant aussitôt de cette "Madame", leur improbable souveraine. Une fête improvisée sur la place fit suite à l'arrivée tonitruante du couple princier et au premier discours d'un Prince qui n'était vraiment pas très à l'aise pour parler en public.

Création de la Garde Princière qui se présente au Premier Grand Bal Princier organisé en septembre de la même année. Le Bal a été un énorme succès et il est devenu depuis un traditionnel gala au cours duquel il est remis le Prix de Constance. Il s'agit d'un prix honorifique dédié à une personne ayant réalisé une action significative pour le bien-être des habitants d'Aigues-Mortes. Ce Prix est géré par la Fondation Princesse Olivia-Eugénie pour le soutien social et culturel.

 

7 mai 2012

Inauguration de la Cuvée Princière

Première sortie officielle et approbation de la population

392386_252056171563044_417861267_n.jpg

2013 - 2014

Création du Grand Conseil Princier. Le pouvoir exécutif est désormais partagé dans un collège composé de 12 Grands Conseillers dont le Couple Princier. La Principauté a commencé l'édition des passeports pour ses 160 citoyens.

 

La Principauté commence à lier des liens avec d'autres micronations mais cette introduction ne se fait pas sans heurts. La raison en est principalement la Princesse dont la particularité déplait à certaines micronations puritaines aux États-Unis et de confession orthodoxes en Russie et en Europe de l'Est. Un cyber harcèlement engage une véritable guerre entre plusieurs micronations progressistes et d'autres à mouvance très conservatrices. Ce conflit ira jusqu'à une exposition de la Princesse sur le réseau social russe Veka avec des commentaires incitant à la haine homophobes. La Principauté d'Aigues-Mortes choisira la rupture totale de relation avec ces micronations hostiles. Mais des échanges haineux de leurs citoyens poursuivirent encore jusqu'en 2015. L'épisode marquera profondément la sphère micronationale dans le monde par la violence des propos échangés, faisant éclater au grand jour différentes visions de culture et de tolérance. Ces conflits seront à l'origine de la création de la Microfrancophonie, l'organisation internationale des micronations francophones.

2015

La Principauté compte 280 citoyens. Le Prince-Souverain Jean-Pierre IV entreprit d'étudier la mise en place d'une véritable monnaie locale supplémentaire appelée "Flamingo" (Flamingo). Une première rencontre officielle avec le Maire d'Aigues-Mortes est organisée à cet effet. Le Prince obtient le soutien moral de la mairie pour créer cette monnaie qui aura un cours légal. (Elle aura cours légal car son utilisation respectera le cadre légal de la loi française sur les monnaies complémentaires.) Le Grand Conseil Princier devient le Cabinet Princier. Le Gouvernement n'est plus un collège et la responsabilité civile de la principauté repose désormais sur les seuls épaules du Prince et du Chancelier. Cette nouvelle forme de gouvernement est approuvée par le vote de l'Assemblée générale des citoyens, ainsi appelé notre parlement.

Création de la Microfrancophonie, une organisation intermicronationale francophone. La Principauté d'Aigues-Mortes est l'une des 6 Micronations fondatrices. La Princesse Olivia-Eugénie est élue Première Secrétaire Générale de cette organisation. 

La même année, la Principauté d'Aigues-Mortes participe à son premier évènement intermicronational à Gubbio en Italie. Il s'agit de la deuxième conférence Polination. C'est une première étape majeure dans le positionnement de la Principauté à l'étranger qui aboutira à la création de liens solides entre la Principauté d'Aigues-Mortes, le Grand-Duché de Flandrensis, l'Empire d'Angyalistan et la République Royale de Ladonie.

2016

La Principauté compte 322 citoyens. Elle organise et accueille le premier sommet de l'organisation la  MicroFrancophonie.  Un service média-presse est désormais pleinement opérationnel. La RTAM (Radio Télévision de la Principauté d'Aigues-Mortes) dispose désormais d'une équipe complète et totalement indépendante pour suivre la vie de la principauté et diffuser régulièrement une actualité nationale et des documentaires. La presse nationale compte désormais un journal (Aigues-Matin) et un magazine (Aigues-Match), tous deux supervisés et édités par une équipe indépendante composée de citoyens bénévoles.

2017

La Principauté compte 370 citoyens. En avril, elle participe aux deuxièmes rencontres de la Microfrancophonie à Luxembourg. Le bulletin national "Aigues-Morning" est désormais également publié en anglais.

 

Après avoir créé les BPAM, les bourses Princières de la Principauté, équivalentes à une banque nationale, le Prince lance le 21 mai le flamant, monnaie locale complémentaire. La Principauté devient la première micronation au monde à mettre une monnaie légale en circulation sur son territoire. L'équivalent de 115 000 € est mis en circulation. Le flamant est accepté par 65 boutiques et restaurants de la ville. Avec cette monnaie, la Principauté incite la population à préférer des produits et services locaux en les rendants moins chers. L'impact écologique est également positif puisque la monnaie organise la consommation en circuit court et fermé.

 

En juin, la Principauté participe au 2ème MicroCon à Atlanta. Au cours de cette conférence, des liens amicaux ont été établis avec des micronations historiques nord-américaines telles que la République de Molossia, le Grand-Duché de Westarctica et les Royaumes de Ruritanie et Slabovie.

En septembre, le Prince accueille un groupe de 17 étudiants de l'institut de géographie Johannes Gütenberg de l'Université de Mayence. C'est la première fois en France qu'une micronation fait l'objet d'une étude académique.

 

En octobre, les voyages diplomatique se poursuivent avec la première visite officielle en République Libre du Saugeais. Le Prince a été invité à participer à la célébration des 70 ans d'existence de cette micronation qui est l'une des plus anciennes de France. 

2018 

La Principauté compte 412 citoyens et participe au Deuxième sommet de la Microfrancophonie à Vincennes France. Le Golden bucket est modifié cette année pour devenir une Garden party avec un dîner.

Le mardi 3 juillet 2018. L'Assemblée Générale a voté la nouvelle loi civique L-CH2018-01 proposée par le Cabinet Princier.

La nouvelle loi donne accès à la citoyenneté aux candidats remplissant les critères suivants :

- 1/ Doit avoir 21 ans

- 2/ Avoir sa résidence à Aigues-Mortes et/ou sur le continent européen y compris le Québec à titre exceptionnel.

- 3/ Doit être francophone.

- 4/ Doit remplir le formulaire de demande de citoyenneté et contribuer au trésor de la Couronne.

La loi L-CH2018-01 répond aux besoins urgents d'arrêter les candidats à la cyber-citoyenneté qui ne montrent pas un intérêt clair pour la Principauté autre que d'essayer d'obtenir une documentation pour voyager en Europe, ou, juste pour obtenir un titre de noblesse de notre Couronne

2019

 

14 Avril 2019, le Prince procède à un remaniement de son Cabinet* (*ainsi nommé le gouvernement), le Duc Olivier de Constance quitte les fonctions de Chancelier (Premier Ministre) pour devenir Chambellan (Secrétaire du Palais Princier et chef du protocole). Le Duc Geoffrey de Mathes le Cailar est nommé Chancelier par le Prince. il occupait la place de Secrétaire du Prince aux affaires étrangères depuis depuis avril 2017. 

 

Juillet 2019. Une délégation est envoyée au Microcon Summit de Hamilton (Canada). La Principauté est un des sponsors de la soirée de gala Microcon. Une opération caritative est lancée pour la rénovation de la chapelle des Pénitents Gris, cette dernière consiste en une levée de fonds par le démarchage des principaux mécènes français dont la fondation Stéphane Bern.

2020

La Principauté compte 435 citoyens. Tous les événements traditionnels sont annulés en raison de la pandémie de COVID. La circulation du flamant est totalement interrompue à cause de plusieurs confinements et autres mesures sanitaires qui paralysent l'économie de la ville.

En juin 2020, un groupe de presse-média indépendant Micropotin prend en charge la rédaction d'Aigues-Morning. Sa version française change de nom et devient Le PrincipotinLe format Aigues-Morning  étant désormais dédié aux lecteurs anglophones. Les éditions de ces journaux sont numériques et jamais en format papier pour des raisons de choix environnemental. 

24 septembre 2020, le Jeune Prince-Héritier Jean-Rosé annonce sa renonciation au trône. Le Prince ouvre une période de réflexion pour trouver et proposer un nouvel héritier ou une nouvelle héritière au trône. 

2021

La Principauté compte 467 citoyens. Une nouvelle loi de finance ( L-FI2021-1 )est proposée et votée par l'Assemblée Générale des citoyens le 17 février 2021. Les citoyens sont désormais exonérés du paiement d'une cotisation annuelle et acceptent la modification des statuts de l'association LOUPAM qui finance les activités de la Principauté. Les nouveaux statuts prévoient l'utilisation d'une boutique en ligne pour générer des revenus. le renouvellement annuel de l'inscription des citoyens à l'état civil de la Principauté reste une obligation pour les citoyens souhaitant avoir le droit de vote à l'Assemblée Générale.

le 17 février 2021, le Chancelier Chancelier Geoffrey de Mathes le Cailar reçoit le vote d'approbation de l'Assemblée Générale pour un mandat supplémentaire à la tête du Cabinet du Prince (Le Gouvernement). 

2022

La situation revient peu à peu à la normale suite à la pandémie du COVID. Le Grand Bal Princier du Godet d'Or est reprogrammé avec la re-dynamisation du flamant sur la feuille de route du Cabinet. La chaîne RTAM dépasse les 1000 abonnés. 

Le 28 juin 2022, en réponse à la révocation du droit d'interruption volontaire de grossesse aux États-Unis, L'Assemblée Générale des citoyens inscrit dans le droit principautaire une loi imposant un devoir de défense de ce droit par les institutions représentatives de la Principauté.